Qu’est-ce que la vaginite?

La vaginite est une inflammation de la vulve, du vagin ou des deux. Les symptômes les plus fréquents sont les démangeaisons, l’irritation, l’infection et douleur du vagin ou de la vulve. La vaginite est une condition très courante. La cause est habituellement un changement dans l’équilibre de la flore vaginale ou une infection. La vaginite peut également être causée par la réduction des niveaux d’œstrogène après la ménopause.

Les types de vaginite les plus communs sont :

  • La vaginose bactérienne (40-45 %) — causée par la prolifération des bactéries normales dans le vagin. Le taux de bactéries vaginales normales appelées lactobacilles est généralement moins élevé chez les patientes souffrant de vaginoses bactériennes.
  • Le trichomonas (15-20 %) – causé par un parasite appelé Trichomonas vaginalis qui se transmet lors d’un rapport sexuel non protégé avec un partenaire infecté. Ce parasite peut infecter d’autres parties du tractus urogénital, y compris l’urètre (d’où sort l’urine) ainsi que le vagin.
  • Candidose (20-25 %) — provoquée par la croissance excessive d’une levure appelée Candida qui fait partie de la flore vaginale normale.
  • La vaginite atrophique — Cette vaginite peut survenir avec la ménopause, elle est provoquée par la baisse de la concentration d’hormones (œstrogènes) et l’amincissement de la muqueuse vaginale. Le vagin est donc plus sujet aux irritations.

Quelles sont les causes de la vaginite?

Le vagin est un milieu où vivent de nombreuses bactéries. Les « bonnes » bactéries aident à garder le vagin un peu acide, ce qui empêche les « mauvaises » bactéries ou levures nocives de se multiplier et prévient, ainsi, les infections. Donc, lorsque l’équilibre entre les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries est perturbé, les « mauvaises » bactéries se développent trop rapidement, causant une vaginite. Il peut y avoir des écoulements blanchâtres nauséabonds (odeur de poisson). Parfois, ces « mauvaises » bactéries causant la vaginite peuvent se propager par les rapports sexuels.

Les antibiotiques (médicaments), les douches vaginales, des pantalons serrés, des sous-vêtements humides, une mauvaise alimentation, les produits vaginaux (sprays, lubrifiants, contraceptifs) et la grossesse peuvent bouleverser l’équilibre de la flore vaginale et causer une vaginite.

Quels sont les symptômes de la vaginite?

Les signes ou symptômes varient selon le type de vaginite. Cependant, les symptômes caractéristiques de la vaginite comprennent :

  • Irritation de la région génitale (démangeaisons et brûlures);
  • Les écoulements vaginaux;
  • Inflammation — rougeur, gonflement et douleur des grandes lèvres, petites lèvres et de la région périnéale;
  • Dysurie — douleur ou d’inconfort au moment d’uriner;
  • La dyspareunie — rapports sexuels douloureux;
  • Odeur nauséabonde.

Les symptômes de la vaginose bactérienne sont :

  • Des écoulements abondants jaunâtres, verdâtres ou gris nauséabonds peuvent apparaître;
  • Certaines femmes peuvent être asymptomatiques ou avoir des symptômes très légers qui passent inaperçus.

Les symptômes de Candida albicans (levure) sont les suivants :

Chez les femmes :

  • Des écoulements anormaux, des démangeaisons, des irritations et des rougeurs de la vulve;
  • Le fait d’uriner peut provoquer des douleurs lorsque l’urine passe sur la vulve enflammée;
  • Le niveau d’inconfort et d’inconvénients peut varier considérablement;
  • D’autres ITS, comme l’herpès (HSV), la chlamydia et la gonorrhée peuvent provoquer des symptômes similaires (tels que des écoulements).

Chez les hommes :

  • Souvent asymptomatique;
  • Possibilité de légère irritation, des démangeaisons ou des rougeurs sur le pénis (balanite);
  • D’autres ITS, comme l’herpès (HSV), la chlamydia et la gonorrhée peuvent provoquer des symptômes similaires.

Avez-vous une vaginite?

Si vous présentez des symptômes de vaginite, consultez votre professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic. Pour l’aider à découvrir de quel type de vaginite vous souffrez :

  • Demandez un examen lorsque vous n’êtes pas menstruée;
  • Évitez les douches vaginales 24 heures avant votre examen;
  • N’utilisez pas de sprays vaginaux 24 heures avant votre examen;
  • Utilisez des préservatifs si vous avez des rapports sexuels moins de 24 heures avant l’examen.

Comment la vaginite est-elle diagnostiquée?

La vaginite est diagnostiquée en analysant les écoulements vaginaux, le pH vaginal, la présence d’amines volatiles (le gaz qui provoque une mauvaise odeur) et la détection des cellules microscopiques spécifiques.

Votre professionnel de la santé effectuera un examen physique ou gynécologique et vous posera des questions sur vos antécédents médicaux. Un échantillon des écoulements vaginaux peut être pris pour déterminer la cause de l’inflammation.

Le traitement de la vaginite?

Le choix du traitement de la vaginite varie en fonction du type de vaginite. Le traitement peut être topique (appliqué sur la peau), par voie orale (antibiotiques, antifongiques) ou sous forme de crème antibactérienne.

  • Une crème à la cortisone peut être prescrite si les symptômes d’irritation sont sévères.
  • Un antihistaminique peut être donné si le professionnel de la santé détermine que l’inflammation a été provoquée par une réaction allergique.
  • Si la vaginite a été causée par de faibles niveaux d’œstrogènes, une crème topique d’œstrogène peut être recommandée.
  • Parfois, le traitement est nécessaire pour rétablir l’équilibre de la flore vaginale qui peut avoir été modifiée après un traitement ou une infection.

Comment réduire le risque de vaginite?

  • Lavez votre zone vaginale quotidiennement. Utilisez un savon doux (sans irritants);
  • Rincez et séchez bien;
  • Nettoyez votre vagin et votre anus de l’avant vers l’arrière;
    • Évitez les produits irritants comme les douches vaginales, les vaporisateurs hygiéniques féminins, les serviettes hygiéniques ou les tampons désodorisés et le papier de toilette coloré ou parfumé;
  • Prenez des antibiotiques uniquement en cas de besoin. Les antibiotiques tuent les « bonnes » bactéries;
  • Limitez votre nombre de partenaires sexuels. Utilisez toujours des préservatifs en latex avec un nouveau partenaire ou avec des partenaires multiples;
    • Portez des sous-vêtements en coton, qui permettent le passage de l’air;
    • Portez des pantalons amples et évitez les collants quand il fait chaud;
  • Consultez votre professionnel de la santé si vous avez des écoulements ou des odeurs inhabituels.

La vaginite est une condition qui est vue quotidiennement par la plupart des obstétriciens et gynécologues. Notez bien que plusieurs des symptômes se chevauchent les uns aux autres ou similaires à d’autres maladies. L’évaluation et le traitement rapides peuvent aider à éliminer les symptômes. La plupart des cas de vaginite guérissent rapidement lorsque correctement traités. Retournez voir votre médecin s’il n’y a pas d’amélioration dans la semaine qui suit. Il se peut que vous trouviez que des traitements alternatifs soient plus efficaces.

Partagez