Les troubles du plancher pelvien dû à l’accouchement

Article révisé par Marc Steben

Saviez-vous que l'accouchement est un facteur de risque pour les troubles du plancher pelvien, d'incontinence urinaire et de descente d'organes de la région pelvienne? Ces problèmes peuvent survenir à n'importe quel moment après l'accouchement ou plus tard au cours de la vie d'une femme.

De nombreuses femmes subiront un traumatisme du plancher pelvien à la suite d'une déchirure obstétrique spontanée et d'une épisiotomie. L'accouchement peut occasionner des troubles du plancher pelvien et prédisposer la femme à des symptômes d’affaiblissement du plancher pelvien.

Les troubles du plancher pelvien en post-partum sont probablement attribuables à un ensemble de lésions physiologiques.

Les muscles releveurs de l'anus

L’accouchement impose des exigences physiques considérables pour la mère. Par exemple, pendant l’accouchement, les muscles releveurs de l’anus doivent s’étirer de 25 à 250 % selon la flexibilité musculaire. Étonnamment, la plupart des femmes ne subissent que peu de dommages. Parfois, cet étirement peut être excessif lors d’un accouchement vaginal et peut engendrer des symptômes d’affaiblissement du plancher pelvien. Les fonctions affaiblies des muscles releveurs de l’anus sont un signe de dysfonctionnement général du plancher pelvien. Des lésions nerveuses ont aussi été associées à l'incontinence urinaire et peuvent contribuer à une descente d’organes de la région pelvienne.

L’accouchement par césarienne peut-il aider à prévenir les troubles du plancher pelvien?

Des études récentes indiquent que la césarienne de convenance, par opposition à l'accouchement vaginal spontané, n'est pas un moyen efficace pour réduire le nombre de cas de troubles du plancher pelvien.

La pierre angulaire des soins obstétriques est la naissance d'un enfant dans des conditions qui soient sécuritaires et les moins traumatisantes possible pour la mère et l'enfant. Pour prodiguer les meilleurs soins de santé possible à la mère et à l'enfant, il est essentiel d'opter pour une approche globale, en tenant compte de la physiologie de la femme dans son ensemble, de sa structure, de ses capacités et de ses besoins. Les soins obstétriques comprennent également des approches créatives individuelles visant à réduire, autant que possible, les troubles du plancher pelvien.

Partagez