L’alimentation pendant l'allaitement

Article révisé par Mireille Moreau

 

La majorité des mères sont conscientes de l'importance d'une saine alimentation pendant la grossesse. Les besoins en alimentation pendant l'allaitement sont semblables à ceux de la femme enceinte pendant le dernier trimestre de la grossesse, mais pour des raisons différentes. Il est important de maintenir l’équilibre dans votre alimentation pendant l'allaitement.

Les besoins de la mère qui allaite sont semblables à ceux de la femme enceinte pendant le dernier trimestre de la grossesse, mais pour des raisons différentes.

Une bonne alimentation pour répondre à VOS besoins

Pour une nouvelle maman, il est facile de négliger son alimentation. Après tout, votre corps est en guérison après l’accouchement et vous avez besoin de plus d’énergie pour arriver à suivre bébé. Rassurez-vous, le lait maternel répond aux besoins nutritionnels de votre bébé, même lorsque votre alimentation n’est pas parfaite.

La qualité de votre diète peut toutefois influencer la qualité du lait maternel. Par exemple, le type de gras consommés affecte le type de gras présent dans le lait maternel. Par exemple, il est avantageux de manger des poissons gras deux fois par semaine pour consommer suffisamment d’acides gras oméga-3 DHA/EPA pour le bon développement cognitif du bébé. Il est aussi conseillé d’éviter les gras trans et de limiter la quantité de gras saturés.

De plus, les défaillances occasionnelles dans votre alimentation pendant l’allaitement pourraient vous faire souffrir. Lorsque votre alimentation ne vous apporte pas tous les nutriments dont vous avez besoin, votre corps puisera dans ses réserves.

L’alimentation pendant l’allaitement devrait refléter la saine alimentation recommandée pour la plupart des adultes – une alimentation bien équilibrée et pleine de vitamines, qui vous donnera toute l’énergie dont vous avez besoin pour passer à travers les nuits blanches. Beaucoup de mamans qui allaitent remarquent qu’elles ont plus faim, ce qui est logique : votre corps travaille sans cesse pour produire du lait pour votre bébé.

Mangez plusieurs petits repas et n’hésitez pas à prendre des collations saines entre eux-ci — comme vous l’avez fait pendant que vous étiez enceinte. La variété et l’équilibre sont la base de l’alimentation pendant l’allaitement; consommer un mélange de glucides, de protéines, de matières grasses assure un sentiment de satiété.

Le Guide alimentaire canadien vous conseille sur les choix et les portions de chacun des  groupes alimentaires à privilégier pendant la période d’allaitement. 

Les végétariens et végétaliens

Les végétariennes et les végétaliennes qui allaitent n’ont pas à changer leur alimentation à moins qu’elle ne contienne aucune protéine animale (régimes végétaliens et macrobiotiques). Puisque les protéines animales sont la meilleure source de vitamine B12, considérez prendre un supplément vitaminique contenant de la vitamine B12 si vous ne voulez pas consommer de produits d'origine animale. De plus, si vous ne mangez pas de produits laitiers, assurez-vous d'obtenir suffisamment de calcium.

Continuez à prendre vos vitamines prénatales

Il est conseillé de continuer à prendre vos multivitamines prénatales pendant que vous allaitez. Vous pouvez en discuter avec votre professionnel de la santé lors de votre première visite post-partum.

Un supplément ne prend pas la place d'un régime alimentaire bien équilibré tout au long de l'allaitement maternel, mais il peut fournir une assurance supplémentaire quand votre nouveau-né ne vous permet pas de manger aussi bien que vous le souhaitiez.

Calcium et fer

Une bonne alimentation pendant l’allaitement peut être insuffisante et vous devriez envisager une supplémentation tout comme pendant votre grossesse.

Portez une attention particulière à votre apport en calcium et en fer pendant que vous allaitez pour rester en bonne santé et pour contribuer au développement général de votre bébé.

Le calcium est nécessaire pour la croissance de votre bébé ainsi que pour protéger la santé de vos os. Des études montrent que les mères ont tendance à perdre de la masse osseuse (et du calcium) lorsqu’elles allaitent. La plupart des mères reprennent leur masse osseuse dans les six mois après la fin de la période de l’allaitement. Par contre, celles qui n’obtiennent pas assez de calcium directement de leur alimentation pendant l’allaitement ne peuvent pas en reprendre pleinement.

Vos réserves de fer ont chuté de façon spectaculaire au moment de l’accouchement, il faut donc accorder une attention particulière à votre apport en fer.

Si vous êtes anémique, ne vous inquiétez pas, votre lait aura assez de fer pour votre bébé. En fait, le lait maternel contient moins de fer que le lait maternisé. Cependant, il est absorbé et utilisé de manière plus efficace, donc votre bébé est moins susceptible de devenir anémique qu’un bébé nourri au lait maternisé. Vous pouvez avoir besoin de prendre des suppléments de fer pour vous sentir mieux, mais ils n’affecteront pas le niveau de fer dans votre lait maternel.

Pesticides, insecticides et autres produits chimiques

Il est toujours conseillé de minimiser votre exposition aux contaminants présents dans votre environnement et dans votre alimentation pendant l'allaitement. Les pesticides, les insecticides et les autres produits chimiques que vous pouvez ingérer risquent de se retrouver dans le lait maternel.

Les liquides

Lorsque vous allaitez, votre corps a besoin d’un total de 16 tasses de liquide par jour. (Cela inclut les liquides dans la nourriture que vous mangez, comme les fruits et légumes.) Mais il n’est pas nécessaire de surveiller la quantité d’eau que vous buvez. Une bonne ligne directrice à suivre est de boire pour étancher votre soif. Buvez chaque fois que vous en ressentez le besoin. Si votre urine est claire ou jaune clair, c’est signe que vous êtes bien hydratée.

Médicaments et drogues pendant l'allaitement

Consultez le site de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) pour en savoir plus sur la façon dont les médicaments, les drogues ou les remèdes à base de plantes médicinales que vous prenez pourraient affecter votre bébé ou votre capacité à produire du lait.

En résumé, votre alimentation pendant l’allaitement est tout aussi importante que lors de votre grossesse. Essayez de consommer des aliments nutritifs et de prendre une supplémentation appropriée de vitamines/minéraux pendant que vous allaitez, à la fois pour votre bébé et pour vous. Ne vous inquiétez pas si votre alimentation pendant l’allaitement n’est pas parfaite — votre lait sera toujours une bonne source de nutrition pour votre bébé.

 

Partagez