Grossesse, maladie cœliaque et sensibilité au gluten

Article rédigé par Mireille Moreau

Il existe différentes formes d’intolérance au gluten dont la maladie cœliaque et la sensibilité au gluten non liée à la maladie cœliaque. 

 

Les femmes atteintes de maladie cœliaque  doivent adopter une alimentation sans gluten. Puisque la majorité des produits céréaliers sans gluten ne sont pas enrichis en acide folique,1 les femmes enceintes atteintes de maladie cœliaque doivent porter une attention particulière à ce nutriment. Elles devraient s’assurer de choisir d’autres aliments qui contiennent du folate (ex : légumineuses, légumes verts foncés) et prendre une multivitamine prénatale contenant suffisamment d’acide folique. L’idéal est d’en parler à un professionnel de la santé afin de discuter de la dose adéquate d’acide folique selon leurs besoins.

 

Toutefois, les femmes souffrant d’une sensibilité au gluten (sensibilité au gluten non liée à la maladie cœliaque) n’ont pas à éliminer d’emblée les produits avec gluten. Il s’agit plutôt d’en diminuer la consommation selon la tolérance de chaque individu.

 

Maladie cœliaque et alimentation pendant la grossesse

La maladie cœliaque est une condition médicale faisant en sorte que le gluten endommage la surface d’absorption de l’intestin grêle. Par conséquent, les personnes souffrant de cette maladie ont de la difficulté ou ne peuvent absorber les protéines, les gras, les glucides, les vitamines et les minéraux. 

Les symptômes les plus fréquents chez les personnes non traitées comprennent2 :

  • L’anémie ferriprive;
  • La diarrhée chronique;
  • La perte de poids;
  • Les crampes;
  • Les ballonnements;
  • L’irritabilité.

Ainsi, si vous êtes atteinte de maladie cœliaque, il est important de suivre un régime strict sans gluten durant toute votre vie pour maintenir la santé de l’intestin grêle et permettre une bonne absorption de tous les nutriments. Puisque l’on retrouve du gluten dans les produits céréaliers qui contiennent du blé, du seigle, du triticale et de l’orge, l’élimination de tous ces produits pourrait engendrer des carences en vitamines ou une consommation insuffisante de fibres. 

 

C’est pourquoi il est essentiel de consulter un(e) diététiste ou un autre professionnel de la santé qui pourra vous recommander des alternatives alimentaires telles que des produits céréaliers et des grains entiers sans gluten (ex. : avoine non contaminée, millet, quinoa, riz, etc.)

 

Femme enceinte souffrant de sensibilité au gluten (sensibilité au gluten non liée à la maladie cœliaque)

Il est important de noter que la sensibilité au gluten n’est pas équivalente à la maladie cœliaque. Les personnes qui souffrent de sensibilité au gluten peuvent avoir des ballonnements et des crampes suite à l’ingestion de produits qui contiennent du gluten. Par contre, l’intestin grêle demeure intact et l’absorption des nutriments se fait normalement. Ces personnes n’ont pas à éliminer les produits contenant du gluten, mais plutôt à en diminuer la consommation selon leur niveau de tolérance. 

 


[1]  Case, S, (May 2013) Celiac disease, gluten sensitivity and the gluten-free diet, Becky Dorner and associates, Inc. And Today’s Dietitian. Regina, SK., Canada - section « look for enriched gluten-free products.

[2]  Site web du Canadian Celiac Association, La maladie céliaque

Partagez